Le Clair de Lune

Chroniques de l'ordre du Clair de Lune, sur le jeu World of Warcraft, serveur Kirin Tor (EU)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Candidature de Sidryliana Al'Duin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sidryliana Al'Duin



Messages : 2
Date d'inscription : 15/02/2016

MessageSujet: Candidature de Sidryliana Al'Duin   Lun 15 Fév - 13:01

Partie RP

Nom(s): Al'Duin

Prénom(s): Sidryliana

Âge: 10045

Caste(s) (Sentinelle, druide, etc...) : Aucune

Parents : Inconnus

Frères/Sœurs : Non

Conjoint(s)/Conjointe(s) : Aucun

Motivation (RP) pour rejoindre le Clair de Lune : Sidryliana voit dans le Clair de Lune (voir histoire) ce qu'elle cherche depuis toujours : la paix au contact de son peuple qui lui fut trop longtemps inaccessible. Son âme tourmentée ne désire rien de plus que de pouvoir enfin se retrouver avec les siens au sein du Clair de Lune pour pouvoir s'apaiser. Il s'agit, pour elle, de sa dernière chance de retrouver les siens et elle donnera tout ce qu'elle a pour pouvoir la saisir.

Traits de caractères : Sidryliana possède une personnalité contrebalancée comme par les deux faces d'une même pièce. D'un côté elle est timide, imprégnée d'un espoir candide pour toute chose, croyant facilement ce qui lui sera dit, et d'une générosité sans failles. De l'autre elle est une guerrière impitoyable parfaisant son art martial de tous les moyens à sa disposition. D'une dévotion imperturbable, elle est quoi qu'il en soit toujours dévouée aux autres, faisant tout ce qui lui est possible de faire pour aider ceux et celles qui lui sont proches. Elle désire faire partie d'un groupe, être acceptée et appréciée. Ayant beaucoup voyagé, elle a une très bonne connaissance des autres peuples et cultures, très curieuse elle désirera toujours apprendre et écouter ce qui lui sera possible d'appréhender.

Description : Sidryliana est une elfe d'une grande beauté, mais une beauté naturelle, brute, presque sauvage. Étant une guerrière elle ne se met que très peu en valeur, préférant la praticité à l'esthétisme. Ses cheveux sont d'un blanc lunaire, descendant en deux couettes basses, très longues, fouettant son dos lorsqu'elle se déplace de sa démarche féline si caractéristique. Elle arbore deux tatouages en formes de griffes sur son visage, partant chacun de son oeil pour descendre sur sa joue, d'un bleu nuit contrastant avec ses yeux. Ses yeux, justement, sont d'un ambré tirant au rougeoyant, se transformant en deux globes de flamme lorsqu'elle fait appel au pouvoir en elle. Sa silhouette est fine, élancée, élégante ou "attrayante" comme diraient les humains. Des tatouages rougeoyants recouvres ses bras jusqu'à ses épaules, représentant des runes elfiques entrelacées.

Elle arbore le plus souvent son armure de combat, toujours prête à défendre et à secourir. Celle-ci est composée de plusieurs parties en plaque, rougeoyantes, créant comme des ensembles de runes flamboyantes dans les airs quand elle combat, ses mouvements fluides dessinant de longs arcs élancés dans les airs. Ses deux lances qu'elle prit au démon qu'elle abattit à Tanaan repose contre son dos, prête à être dégainées à tout instant. Une aura de flamme légère en parcoure en permanence la lame, bien qu’inoffensive, tant que Sidryliana ne s'en saisit pas. Son armure ne la couvre pas entièrement, laissant à découvert de grandes parties de son corps, garantissant ainsi que ses mouvements ne soient en aucun cas gênés par celle-ci.

Histoire : Sidryliana naquit 10 ans avant la première invasion de la Légion. Elle n'a guère de souvenirs ultérieurs à ses sept ans, âge auquel elle commençait à évoluer par ses propres moyens. Seule et orpheline dans les faubourgs de Suramar, elle avait déjà l'esprit d'une combattante, brave et courageuse, redoublant d'effort face à une immuable adversité que rien ne semblait pouvoir ébranler. Subsistant grâce à la générosité des habitants elle effectuait toute sorte de travaux pour gagner sa pitance. Ce fut trois ans plus tard que la légion arriva. La panique survenant parmi la population, elle fut entrainée dans l'exode qui survînt vers le mont Hyjal. Apeurée et esseulée tant dans la période des affrontements que dans la panique qui survint pendant tous ces évènements, elle se perdit au sein des forêts qui conduisaient au mont. Parvenue à trouver refuge sur un affleurement non loin du mont lui-même, elle vécut, de même, le Maëlstrom, esseulée, loin du reste de la population.

Cet état de détresse et de perdition la marqua durement au creux de son âme. Elle n'allait jamais plus oublier cette sensation d'impuissance qu'elle ressentir alors. Lorsque les eaux refluèrent, elle retrouva le chemin jusqu'aux survivants kaldorei mais une gêne l'empêchait de se sentir "chez elle" parmi eux. Les ressources n'abondaient plus comme auparavant, les âmes et les visages étaient ravagés par la guerre, il ne restait, alors, dans le désarrois de tous, que peu de place pour la générosité qui permettait à Sidryliana de subsister. Lorsque les forêts alentours reprirent peu à peu leur aplomb, la jeune elfe partit.

Apprenant à se débrouiller seule, elle s’échina à parfaire ses talents de guerrière au long des années, puis des décennies et des siècles. Apprenant de tous, elle se forgea un corps et un esprit qui agissaient comme un masque pour elle. Le désarrois qu'elle avait ressenti, cette perdition restait comme un cœur battant au fond d'elle qui ne cessait de lui renvoyer une image tout à fait différente de ce qu'elle extériorisait.

Toujours elle combattait cette vision d'elle-même, se perdant dans le perfectionnement de son art martial dans un insondable espoir de s'extirper de ce malaise qui grandissait cependant toujours en elle. Voyageant beaucoup, elle croisa de nombreux peuples. La propension à aider et être volontaire lui permit de s'adapter et de profiter de leur savoir, se liant d'amitié avec eux, les aidant quand elle le pouvait, et apprenant toujours plus. Lorsque de grands conflits survenaient, elle se présentait toujours, considérant comme un devoir de donner de sa personne là où elle n'avait pu le faire lorsqu'elle était enfant. Témoin de tant d'évènements, elle rencontra également nombre de Kaldorei lors de ses périples. Toujours attachée à ses anciennes racines, elle se rapprochait temporairement d'eux jusqu'à ce que ses démons la rattrapent une fois de plus, la poussant à aller de l'avant, à continuer de s'améliorer, de voyager, de découvrir.

Lorsque la bataille d'Hyjal eut lieu, elle découvrit dans le peuple Kaldorei quelque chose qu'elle pensait disparu. Lorsqu'elle les vit prêts à sacrifier leur immortalité, tout ce qu'ils étaient, afin de sauvegarder le monde, elle retrouva chez eux ce qu'elle ressentait étant jeune. Son âme désormais conciliée avec son peuple, elle se rapprocha de nouveau d'eux. Continuant à agir sur tous les conflits qui semblaient se multiplier durant cet âge, elle passa néanmoins de plus en plus de temps à Darnassus, redécouvrant son propre peuple et se liant avec nombre d'entre eux.

Elle commençait peu à peu à retrouver la paix, les coutumes et la vie Kaldorei apaisant son âme comme elle n'avait pu l'être depuis 10 000 ans. Ceci n'était cependant pas appelé à durer. Lors des évènements du cataclysme, elle fut témoin des actes de l'archidruide forteramure. Emmenée de force, les druides de la flamme insufflèrent en elle de leur essence, changeant de force sa nature pour la convertir à leur cause. Elle résista tant qu'elle pu. Lorsque des aventuriers s'attaquèrent aux Terres de Feu, elle en profita pour s'échapper. Elle devrait être heureuse d'avoir pu s'extirper de ces interminables tortures où tout son être était martelé des assauts de ces traitres, mais rien n'en fut. Elle sentait qu'en elle quelque chose avait changé.

Elle s'isola, tentant de retrouver la paix qui était la sienne lorsqu'elle était à Darnassus, ayant pour l'heure honte de retourner vers les siens en ressentant la souillure au fond de son âme. L'âme d'enfant, impuissante, revint plus forte en elle, la rendant plus réservée, plus timide, s'éloignant des sentiers lorsqu'elle entendait venir. Elle sentait toujours cet appel des flammes en elle, sentant leur brûlure tant à la fois une torture qu'une présence réconfortante. Elle se trouvait en Orneval lorsqu'elle entendit les bruits d'un combat. Elle se trouva tiraillée entre son âme de guerrière qui désirait s'approcher et la peur que ressentait son âme d'enfant. Elle décida cependant de s'approcher pour découvrir une macabre scène sous ses yeux. Une compagnie d'orcs avait réussi à se frayer un chemin à travers la forêt pour attaquer un refuge de sentinelles. Les catapultes vibraient en lançant leurs projectiles enflammés qui explosaient au contact du sol. Chaque gerbe de flamme ainsi produite réveillait celles qui se trouvaient au cœur de Sidryliana, l'appelant au combat. Elle sentait en elle cette dualité qui la faisait hésiter. Alors qu'un orc leva sa hache pour l'abattre sur une sentinelle désarmée, cette dualité se renversa. Levant la main, elle attira les flammes derrières l'orc, qui l'enserrèrent dans leur étreinte ardente, le consumant en un instant. Répétant l'action de multiples fois, elle sentit le brasier qui s'étendait dans chaque parcelle de son corps, brûlant son âme, la faisant hurler de douleur. Alors que le calme revenait enfin, elle tenta de reprendre son souffle, en vain. Plusieurs des sentinelles restantes se rapprochèrent de leurs armes en claudiquant, hésitant quant à l'attitude à adopter. Leur chef leur fit cependant signe de ne rien en faire.

-Elle nous a toutes sauvées, laissez-la en paix, cherchez les survivantes et secourez-les.

Sidryliana tentait de reprendre le contrôle et la sentinelle s'approcha, prudemment, d'elle, pour lui porter secours. Lorsque l'elfe releva le regard, ses yeux s'étaient changés en deux globes de flammes emplis de cette magie destructrice. La sentinelle ne put s'empêcher de reculer d'un pas, regrettant instantanément son geste. Sidryliana s'enfuit alors dans la forêt, loin de cette horreur qu'elle avait cru distinguer au sein des traits de celle qu'elle avait sauvé. Elle s'échina à lutter contre ces flammes qui montaient en elle, alors que la souffrance d'être séparée de son peuple se faisait de plus en plus forte. Elle vivait comme une déchirure de ne pouvoir être parmi les siens maintenant qu'elle avait découvert en eux le foyer qu'elle avait toujours recherché. La paix, en elle, semblait à jamais se refuser à elle alors que ce tiraillement ne la lâchait pas un instant.

Elle se rendit dans les royaumes de l'est, cherchant par la fuite à résoudre son problème. Ce fut cependant en pure perte. Lasse et épuisée de lutter contre elle-même, elle laissa libre cours à l'ardente fureur qui coulait à présent dans ses veines. Se faisant forger une armure aussi ardente que l'âme qui résidait en elle, elle combattit en Pandarie, abattant nombre d'ennemis, laissant le feu prendre la place qui lui revenait de droit en son sein. Lorsque Garrosh tomba, elle retourna en Pandarie. Ce lieu évoquait en elle l'écho de ce qu'elle avait perdu en succombant à son appel guerrier. La paix qui régnait sur ces terres lui rappela cruellement tout ce qui manquait à sa vie.

Lorsque l'invasion vînt de Draenor, elle se porta tout naturellement volontaire, la paix qui régnait alors en Pandarie commençant à la brûler davantage que les flammes elle-mêmes qui la dévoraient de l'intérieur. Combattant comme une furie, elle fut parmi les premières qui pénétrèrent la porte aux côtés de Khadgar. Isolée du groupe lorsqu'ils s'échappèrent, elle survécut tant bien que mal derrière les lignes, se faisant discrète et abattant ses cibles dès qu'elle le pouvait. Elle profita qu'un navire de la horde de fer quittait Tanaan pour s'y camoufler, rejoignant Gorgrond. S'échappant des docks, elle voyagea vers le sud, commençant à croiser quelques membres de l'alliance. Ils l'informèrent que les siens se trouvaient en Ombrelune, au sud. Elle s'y dirigea, ne sachant trop ce qu'elle cherchait, exactement. S'engageant de nouveau dans les forces qui combattaient les orcs, elle continua cette route jusqu'à l'invasion de Tanaan.

Un contingent Kaldorei monta contre le Trône de Kil'Jaeden. En mission de reconnaissance sur place, elle aperçut par hasard un étau qui allait bientôt se resserrer sur eux. Se jetant dans la bataille, les avertissant des démons qui allaient les attaquer par derrière, elle leur permit de s'extirper de cette situation, sauvant sans doute nombre d'entre eux. Le regard de la sentinelle qu'elle avait sauvé longtemps auparavant la hantant encore, elle partit du groupe dès qu'elle le put. Commençant à s'éloigner, elle entendit d'autres bruits de combats en contrebas. Descendant prudemment elle aperçut un druide qui combattait un démon sur une corniche. Le combat ne tournait pas en faveur de l'elfe, le démon invoquant des gerbes de flammes au bout de ses lances, tranchant sans mal les efforts naturels invoqués pour l'abattre. Se jetant de plusieurs mètres de haut sur le démon, elle l'attaqua avec toute la fureur que le brasier en elle la poussait à ressentir. Étourdit, le démon tomba à la renverse, laissant tomber ses deux lames.

Sidryliana s'en empara, leurs lames tourbillonnant de flammes. Elles éveillèrent en elle une fureur plus grande encore, l'aidant à canaliser davantage de pouvoir encore. Les abattant d'un coup sec sur le crâne du monstre, elle le mit à mort. Elle frissonnait dans l'air ardent alors qu'elle lâchait ses armes, la fureur se tarissant peu à peu. Elle tremblait presque, son âme ébranlée par cette incessante torture qu'elle lui faisait subir depuis les évènements du cataclysme. Elle sentit alors une main se poser sur son épaule. Se retournant en instant elle brandit une des lames sous la gorge du druide. Les flammes jetaient des ombres sur son visage vénérable qui la sondait avec un calme placide qui la prit en contrepoint. La lame tomba au sol alors qu'elle se plongeait dans cet intense regard qui plongeait lui-même au creux de ses tourments les plus enfouis.

Le druide sentait en elle son âme qui luttait contre les flammes, il sentait le petite fille effrayée et la guerrière courageuse mais néanmoins impuissante. Il lui parla, longuement, et chacune de ses paroles touchait son âme avec la fraicheur de la buée du matin. Elle commençait peu à peu à voir clair au travers de la tourmente dont elle n'avait pu se sortir durant tout ce temps. Elle savait désormais quelle était sa route, à quel point jusqu'alors elle était perdue.

Elle suivit ses conseils, quittant draenor, revenant sur les terres ancestrales kaldorei. Elle savait que ces deux âmes qui luttaient en elle ne lui accorderaient la paix que lorsqu'elles seraient en paix entre elles. Sur le bateau qui menait à Darnassus elle vit Teldrassil se dresser devant elle, son coeur battant alors qu'elle s'approchait de plus en plus de l'arbre monde. Oui, elle était sur la bonne voie, elle le sentait, l'espoir poignait une fois de plus en son cœur, un espoir qu'elle ferait tout pour concrétiser. Elle posa le pied sur le ponton et s'adressa au premier elfe qu'elle croisa.

-Dîtes moi, dîtes moi où je puis trouver le clair de lune, je vous prie, j'ai fait un long voyage pour trouver enfin la paix que, j'espère, il m'accordera.

Partie HRP


Présentation IRL (facultatif) : Je m'appelle Alice, j'ai 24 ans et je travaille en Game Design pour créer des jeux vidéos Smile. Je suis une rôliste depuis toute petite, ayant passé un nombre incalculable d'années sur des forums RP divers, en ayant créé certains, et suit une rôliste tant papier (plusieurs années aussi) qu'in game (depuis les tous débuts de WoW). Passionnée par cet univers je connais à peu près tout ce qui le concerne ayant tout lu, tout analysé, je l'adore juste :p. J'aime RP pour pouvoir m'évader du quotidien, je considère le jeu de rôle comme le meilleur moyen d'expression qui existe, les seuls limites que l'on y trouve étant celles qu'on y apporte de par notre imagination, c'est une vraie passion pour moi.

Heures/Jours de connexions : Variables, j'aime à me connecter quand j'en ai envie, travaillant chez moi pour l'essentiel, j'adapte mes horaires de travail. Mes temps de connexions sont varient souvent en fonction de comment je me sens au sein de la guilde que j'ai intégré ^_^.

Nom de votre ancienne guilde : Les libre-lames

Pourquoi votre démission en cette dernière guilde ? : C'était il y a.... TRES longtemps, je suis partie en pause alors que la guilde vivotait et qu'il ne s'y passait plus grand chose, à mon retour, comme je m'y attendais, la guilde n'existait plus et plus aucun ancien membre n'était connecté.

Motivations (HRP) :
Votre guilde, je pense, correspond très bien à ce que je recherche. Je souhaitais créer un personnage plein d'espoir, qui chercherait cette paix que l'on trouve tellement parmi les Kaldoreis. J'espère qu'il y aura une place pour elle, car elle, en tout cas, désire de tout coeur se joindre à vous ! Au plaisir d'avoir de vos nouvelles =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luman'dil Murmefeuille
Admin
avatar

Messages : 908
Date d'inscription : 12/11/2015
Localisation : Teldrassil

MessageSujet: Re: Candidature de Sidryliana Al'Duin   Lun 15 Fév - 13:24

Salutation Sidryliana Al'duin,

Je tiens tout d'abord à vous remerciez de votre intérêt envers le Clair de Lune et surtout de votre candidature qui est vraiment bien développée et détaillée. Malheureusement, votre personnage n'est pas le genre recherché dans la conception de la guilde. Je dois donc mettre fin à la candidature de votre personnage car elle ne correspond pas au Clair de Lune. Merci d'avoir aussi bien travaillée votre candidature encore une fois.

Si vous cherchez une autre guilde elfique, je pourrais vous indiquez celles avec qui j'ai des contacts pour voir si votre personnage correspond à leurs demandes. Le background de votre personnage étant assez délicat, il est complexe d'intégrer des guildes elfes formées sur le traditionnalisme.

Bonne continuation, et bon jeu à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leclairdelune.forumofficiel.fr
Sidryliana Al'Duin



Messages : 2
Date d'inscription : 15/02/2016

MessageSujet: Re: Candidature de Sidryliana Al'Duin   Lun 15 Fév - 13:33

Hum... Je vois

Pour le coup je ne m'attendais pas à un refus brut de décoffrage comme ça, comme quoi on peut se faire une fausse image d'une guilde Smile.

Bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Candidature de Sidryliana Al'Duin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Candidature de Sidryliana Al'Duin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clair de Lune :: Les Portes de Kalimdor :: L'Arbre Creux :: Candidatures refusées-
Sauter vers: